• Japon, 20.03.17 - Kyoto !

    Japon, 20.03.17 - Kyoto !  Japon, 20.03.17 - Kyoto !


     Jour deux, nous avons dû nous lever tôt, c'est à dire 6h dans mes souvenirs. Sachant que tout le monde s'est couché aux alentours de 1h du matin, le réveil fut assez difficile (n'oublions pas le jetlag ainsi que les 7h de décalage horaire haha...) pour tout le monde. Et encore, je n'étais pas la plus touchée ! Après m'être habillée afin d'éviter de perdre du temps (et me balader avec les cheveux hirsutes devant des pauvres japonais qui n'ont pas demandé à voir ça et qui s'attendent à de l'élégance de la part de la France quand même), je suis allée prendre mon déjeuner dans la salle commune. C'est comme à la cantine, on choisit ce qu'on veut en suivant un sens. Ainsi, pour commencer doucement, j'ai pris un mini bol de céréales (celles aux fruits et non celles au matcha, mon estomac n'était pas prêt à l'aventure dès le réveil) avec du lait, un verre de jus d'orange, ainsi qu'une tartine et de la confiture pas confiture à la pomme. Les plus téméraires d'entre nous auront goûté au natto (soja fermenté), ainsi qu'un bol de riz, de l'omelette, des saucisses et des pommes de terre.

    Encore que le riz blanc, d'accord, mais le natto les enfants... Ce n'est pas ma tasse de thé.

    Après avoir attendu les retardataires (on a bien cru que l'un d'eux ne viendrait jamais), nous avons marché jusqu'à un arrêt pour prendre le bus. Ainsi, lors de notre petite balade, nous avons pu profiter de la délicieuse odeur de chou dans les champs (c'était une attaque nasale, je me rappelle encore de cette odeur mon dieu, horrible). En dehors de ça, les paysages ruraux de Kyoto étaient magnifiques au levé du soleil. On se serait cru dans un film des Studio Ghibli ! Tout semblait beaucoup plus pure qu'en France (hormis les chou). Une fois dans le bus, beh rien d'extraordinaire. A part le chauffeur, mon dieu, les conducteurs de bus doivent être des DJs qui mettent l'ambiance le samedi soir. Il disait chaque arrêt d'une voix super enjouée mais avec un visage neutre, j'ignore encore comment il a pu réaliser cette sorcellerie. Il nous souhaitait également bonjour, et bonne journée. Beaucoup trop choupi.

    Enfin, après 15 minutes de trajet, nous étions arrivés au célèbre Pavillon d'Or. Le Kinkaku-jiDu moins, à l'entrée. Nous n'étions pas encore rentrée dans l'enceinte de la visite. Il y avait d'abord un chemin, avec sur le côté une place pour se restaurer. Ils vendaient des glaces à l'encre (de seiche ou de calamar idk), à l'encre les amis ! Enfin, bref. 

    Nous sommes finalement rentrés à l'intérieur après que le prof ait prit les billets d'entrées. Il y avait tout d'abord des bâtiments traditionnels en bois, comme on peut le voir sur la première photo, avec sur le côté une cloche où on avait la possibilité de prier les Dieux d'exaucer notre vœu en la faisant tinter. Ensuite, le chemin continuait jusqu'à un tournant et là, bim bam boum, le magnifique pavillon d'or s'offrait à notre vue.

    C'est clairement l'une des visites que j'ai le plus préféré lors de mon séjour. Déjà car on s'attend pas vraiment à y trouver le Kinkaku-ji ainsi, au tournant d'un chemin, et surtout car sa beauté, sa sérénité, nous éblouit. Il dégage une certaine aura, c'est indescriptible et le seul moyen de le comprendre c'est d'y aller. Alors, allez-y !
    Et c'est notamment là que la plupart d'entre nous prîmes conscience que, oui, nous étions enfin au Japon. Il y a eu beaucoup de larmes d'émotions (et de caca, oui oui oui, un des élèves fut malade et se réfugia aux toilettes. Sans doute l'émotion, je vous le dis. ou pas). 


    Japon, 20.03.17 - Kyoto !  Japon, 20.03.17 - Kyoto !


    (Admirez cette beauté, cette magnificence, cette merveille).

    Ce pavillon est en fait recouvert de feuilles d'or, et il possède 3 niveaux soit 2 étages. Il se trouve au pied du mont Kinugawa à 200 mètres d'altitude. Il possède sur son toit un Phénix. Il y eût un incendie qui manqua de le détruire au XXe siècle à cause d'un moine mentalement déficient, raconté notamment dans le roman de Yukio Mishima, le pavillon d'or.

    A la suite du jardin, nous avons emprunté un chemin où des boutiques nous attendaient. Il y avait notamment des stands qui vendaient des porte-clés des personnages de One Piece avec le Kinkaku-ji, de Rilakkuma, etc. Certains vendaient également des carnets, des gommes, beaucoup de thés, de mochi, des amulettes. J'en ai acheté une qui est bleu avec des fleurs de lys violettes en fond, et la représentation du Kinkaku-ji de l'autre côté en fil doré.

    Des prédictions étaient également disponibles, il suffisait d'insérer une pièce de 100¥ dans une sorte de boite en bois, et un papier enroulé tombait. Elle était écrite en japonais et sur le dos du papier, il y avait sa traduction anglaise. J'ai eu la prédiction numéro 8 qui indiquait :

    "Le vent souffle fort, les vagues sont hautes, mais calme est notre port."
    Ta chance : vraiment bonne.

    "Vous devez ce que vous êtes à vos ancêtres. Souvenez vous de ça et soyez gentil avec les autres, et vous serez plus prospère et plus heureux même si c'est orageux ailleurs."

    Ensuite, il y a :
    ♦ vœux : respecte les autres et ils se réaliseront bientôt;
    ♦ amour : ne pas hésiter. Soyez positif."
    etc..


    Après avoir pu profiter des boutiques souvenirs, nous sommes allés mangés dans un petit restaurant de... Curry japonais !

    Japon, 20.03.17 - Kyoto !Bon, avant d'y entrer, nous avons attendu pas mal de temps dehors que les tables se libèrent pour nous tous (il fallait loger 16 personnes quand même, or c'était un tout petit restaurant), ce qui nous a permis de regarder les plats disponibles en attendant. Enfin, nous avons pu commander. J'ai personnellement pris du curry avec des morceaux de poulet frit, comme du Karaage, avec un assaisonnement doux (car le curry ça pique), avec pour boisson du Coca (eh oui, si au pire des cas, je n'aimais pas, je pouvais me rincer la bouche avec quelque chose de familier). On pouvait avoir la possibilité de prendre un grand verre de lait frais aussi. Du coup une amie à ma table en a pris.

    Alors, dès la première bouchée ce fut LA révélation de ma vie. Je bavais devant les curry que je pouvais voir dans la animes, et enfin je pouvais en goûter. Et c'était délicieux. L'un des plats que j'ai le plus préféré lors de mon séjour. C'est le plat qui me manque le plus en fait. C'était sucré, parfaitement épicé, succulent quoi. Clairement, si vous allez au Japon, prenez du curry !

    La photo représente le plat que mon amie avait commandé car certaines de mes photos du Japon ont été supprimées... (depuis, je suis hantée par cette erreur toutes les nuits...).

    Ensuite, nous sommes allés au Sanjûsangen-dou où nous avons pu voir 1001 statues de bouddha toutes différentes les unes des autres, entreposées dans une salle de 120m de long (que vous devez traverser en chaussettes sur du tatami qui fait bien mal au pied, sinon c'est pas drôle). Des cierges étaient allumés, et on pouvait en acheter et en allumer également en guise d'hommage envers les dieux ou pour prier. C'était un lieu très pieux et serein. Le calme était de rigueur, ce que certains enfants chinois (on les reconnait tout de suite, je vous jure) et étrangers n'entendaient guère. Malheureusement les photos étaient interdites !

    Le lieu est également connu pour accueillir des compétitions de Kyudo, sport japonais semblable au tir à l'arc, chaque année. 


    Japon, 20.03.17 - Kyoto !  Japon, 20.03.17 - Kyoto !

    Japon, 20.03.17 - Kyoto !  Japon, 20.03.17 - Kyoto !


    Nous avons pu profiter des premières fleurs de cerisiers, étant donné que le mois de mars est le début de leur éclosion, ce qui est l'une des attractions phares du Japon. Japon = Fleurs de Sakura !

    Après ça, nous avons repris le bus et sommes allés visiter le fameux marché couvert de Nishiki. Nous y avons fait la découvertes d'étranges aliments, d'autres connus, d'autre moins, comme les dango (clannad cc), les moshi, les Dorayaki ou plus communément des marrons chaud. Nous en avons achetés et les avons partagé entre nous. Nous nous sommes ensuite séparés en plusieurs groupe afin de faire des achats. J'ai ainsi pu visiter des boutiques de goodies d'occasions avec des tonnes de figurines, de CDs, de goodies en tout genre partouuuut. Le paradis. J'y ai acheté ma figurine de Nico Yazawa pour une vingtaine d'euros.

    Ensuite, nous sommes allés voir le sanctuaire de Tenma-jingu qui se cachait parmi les rues marchandes. Une statue de taureau assez impressionnante s'y trouvait. Il y avait également des poupées/figurines animées. On pouvait se purifier avec l'eau, c'est donc ce que j'ai fait, avant de prier les dieux encore une fois. J'ai également tamponné mon livret avec le symbole du sanctuaire gratuitement.

    Un élève assez étourdit (et bien dans son monde à lui) y a carrément oublié son sac à dos.Hueureusement pour lui, l'un des professeurs la remarqué et la récupéré sans lui rendre de suite pour voir si il s'en rendrait compte. Alors oui, il s'en est rendu compte, mais 45 minutes plus tard. Yesuuu.


     Japon, 20.03.17 - Kyoto !   Japon, 20.03.17 - Kyoto !

    Japon, 20.03.17 - Kyoto !


    Finalement, nous sommes retournés à l'arrêt du bus. Nous avons poireauté un bon moment. Un très loooong moment. Même les professeurs nous ont dit "dès que le bus arrive, tant pis, vous passer devant tout le monde pour être sûr qu'on ait une place à l'intérieur pour éviter de se séparer. Vous le faites à la française et merde." (j'avoue que ça m'a fait rire). Car oui, contrairement en France où c'est une véritable Battle Royal pour entrer dans un transport en commun, au Japon il y a une file entrée, et une file sortie. Car les Japonais sont parfait et mignons. Vive les Japonais.

    Petite anecdote sympathique : une des élèves a laissé sa place à une personne âgée pour qu'elle puisse s'asseoir avec son mari à côté. Pour la remercier, le couple s'est "disputé" pour tenir ses sacs d'achats qui la gênait afin de la désencombrer. Car les Japonais sont géniaux (bon d'accord j'arrête, désolée).

    Enfin, nous sommes arrivés à l'auberge exténués. Il me semble que pour repas, nous nous étions arrêté dans un konbini afin d'acheter de la nourriture. Je crois avoir pris des nouilles instantanées japonaises avec un onigiri à l'œuf mi-mollet. C'était délicieux. J'avais également pris comme boisson du thé à la fleur de cerisier. Et bien ce fut la plus grosse erreur de ma vie, c'est un attrape touriste, c'était imbuvable. C'était ULTRA amer, heureusement qu'il y avait de l'eau. Je n'ai jamais pu finir cette boisson. Et je ne fus pas la seule à m'être faite avoir parmi les élèves. 
    Parmi les élèves, une des filles avaient pris 2 bols de ramens instantanés. DEUX. Et elle a tout fini. Je n'ai même pas pu finir le mien !

    Nous sommes finalement partis nous coucher après une bonne douche bien méritée (et après avoir surfer sur internet, car oui il y avait la wifi de l'auberge et de Kyoto que je captais très mal. Sauf aux toilettes que je captais très bien). Ainsi s'achève mon deuxième jour sur le sol nippon.

    A bientôt, strangecheshire.

    « Exposition - Enfer et fantômes d'AsieJapon, 21.03.17 - Le château du héron blanc sous la pluie »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Juillet à 21:03

    Tu racontes très bien ! Je ne sais pas comment tu fais pour te souvenir d'autant de détails, à moins que tu tenais scrupuleusement un journal de bord x)

      • Mercredi 18 Juillet à 22:04

        Je me sers du livret que les professeurs nous ont donné où les infos sur ce qu'on a visité y figurent, sinon je m'en rappellerai jamais je te rassure xd sinon les petites anecdotes à côté c'est de ma propre mémoire x)

        Merci beaucoup en tout cas !

    2
    Lundi 23 Juillet à 18:36

    J'aime tellement comment tu racontes ! Je file voir la suite !

    On se souvient toujours des anedoctes mais jamais de ce qu'on a réellement fait !

      • Lundi 23 Juillet à 19:12

        Merciiii !  C'est ça, j'ai l'impression d'avoir été qu'un spectateur qui observait les autres jouer x)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :