• Mouton noir

    A quoi bon penser que l'humain est bon ? Pourquoi croire en des choses impossibles ?

    La haine nous guide, comme si nous n'étions qu'un pauvre troupeau de mouton. Chacun se suit mutuellement, et les agneaux blessés sont laissés de côté, abandonné à leur triste sort. Ils devront se débrouiller d'eux même dans la nature sauvage et impitoyable.

    Nous sommes comme eux, nous avons été laissé pour compte, éloigné d'eux, mais pas pour la même raison. Pour une raison tout à fait différente.

    Nous sommes les brebis galeuses de la société actuelle car nous pensons différemment, nous possédons une vision du monde étrangère aux autres. Même si la société se croit meilleure qu'avant, il y aura toujours certaines choses qui resteront inchangés. Nous n'y pouvons rien, c'est comme ça que ça fonctionne, car beaucoup trop de personnalité différente mais toujours les mêmes qui gouvernent. Jamais un enfant naïf se retrouvera à la tête d'un pays, ce sera toujours un homme avec du charisme qui sait se faire écouter. Jamais un patron ne se montrera généreux envers son ouvrier, ou alors son usine fera faillite.

    C'est comme ça que ça fonctionne.
    Les faibles se laissent dominer par les forts. De toute façon, si les faibles se rebellent, ce sera au tour des forts d'être faible - on ne marchera jamais au même étage, il y en aura toujours un pour chuter du dernier, et toujours un autre pour prendre sa place.

    Tu vis, ou tu crèves.

    Mais les personnes comme nous qui pensons différemment sommes totalement à l'écart, on ne fait ni parti des faibles, ni des forts. Nous sommes des étrangers, des fous, des laissés pour compte. Nous sommes qualifiés de tellement d'adjectifs et noms différents.

    Pourtant, nous sommes bien plus nombreux que vous ne l'pensez.

    « Au revoir, Hiver inexistantSeule »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Mai 2016 à 11:45

    "De toute façon, si les faibles se rebellent, ce sera au tour des forts d'être faible"

    de toute façon si les faibles se rebellent ils se feront executer point barre désolé de mon fatalisme

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :