• Une ombre, je ne suis qu'une vulgaire ombre. Tout le monde sait que je suis là mais plus personne ne fait attention à moi. 

    Au début, j'intéresse, on s'amuse avec moi : intriguée par ma substance, mon essence. Puis petit à petit, chaque jour un peu plus, on s'habitue, je ne deviens plus qu'un voile vide. Parfois on semble me remarquer mais non, on ne fait que regarder à travers moi, faire signe à quelqu'un au loin.

    Une ombre. Solitaire mais effrayée d'être abandonnée, qui suit et croit malgré tout en ses connaissances du passé. Une ombre naïve. Une ombre maussade.

    Qui reste là, auprès de vous, avec vos humeurs illuminées, malgré l'ouragan de vos colères. Je reste, envers et contre tout.

    Mais quand les ténèbres m'engloutissent, personne ne le voit. Quand je disparais dans la nuit, on rit sous de beaux ciels étoilés. Et moi je disparais, sans qu'on s'en aperçoive. Je me fonds dans l'obscurité. 

    Ne devenant plus qu'une ombre parmi les ombres.


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires